L’adoption du projet de loi de finance complémentaire pour 2018 (PLFC 2018), le mardi 05 juin, par le  Conseil des ministres à permis l’instauration d’une TVA de 19% sur les collections SKD/CKD destinées à l’industrie automobile.

Le gouvernement explique que les exemptions de TVA cesseront d’être en vigueur à compter de la date de la promulgation de la LFC-2018. Cette exemption vise à rendre le véhicule produit en Algérie plus compétitif en termes de prix par rapport aux véhicules importés.

Dans son exposé explicatif joint à la décision de soumettre à la TVA les collections CKD/SKD destinées aux industries de montage automobile, le gouvernement tente ainsi de justifier sa démarche, tout en rassurant les industriels quant à une concurrence qui serait probablement nulle pour de nombreuses années encore.

Cependant, la suppression de l’exemption n’annulera et n’affectera pas les avantages accordés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.